L’investissement locatif à l’étranger le meilleur atout pour les épargnants
Vous êtes ici :
 » 
article
 » 
L’investissement locatif à l’étranger le meilleur atout pour les épargnants




 Dans un contexte économique des plus moroses, nombreux sont les épargnants découragés par l’investissement locatif en France, caractérisé par une instabilité fiscale et les casses tête administratifs. Sans parler des loyers impayés. Laisser son argent sur un livret n’est plus rentable aujourd’hui non plus. Alors vers quels produits se tourner quand beaucoup de voyants sont au rouge ?

L’investissement dans la pierre reste le bon choix. Encore faut-il miser sur le cheval gagnant. Et à ce jeu-là, l’investissement locatif à l’étranger remporte tous les suffrages et permet une excellente diversification.
Une fiscalité française compliquée

Dans l’état actuel des choses, le perpétuel renouvellement des lois n’encourage guère à investir dans l’immobilier locatif en France.

La fiscalité est actuellement très incertaine : à peine une loi est-elle publiée qu’elle est déjà modifiée ou amendée par le gouvernement. Qui plus est, une fois que l’on a incité un investisseur à investir dans l’immobilier en lui faisant miroiter un avantage fiscal, on le taxe ensuite d’une autre manière sur les revenus générés (contribution sociale généralisée sur les revenus immobiliers, par exemple).

Cette instabilité se retrouve également dans la législation concernant les relations propriétaires/locataires. Différentes garanties universelles de loyers avaient été promises aux propriétaires avant d’être finalement toutes supprimées. Nous sommes dans l’attente d’une nouvelle  version. De ce fait cela désolvabilise un grand nombre de locataires et les litiges de loyers impayés sont toujours nombreux. Les propriétaires se retrouvent non seulement dépossédés de leur bien mais ne perçoivent en plus aucun revenu locatif tout en continuant à payer leur crédit. L’Etat ne fait plus face à ses obligations en refusant le recours à la force publique pour exécuter des jugements ou encore l’indemnisation des propriétaires.

Par ailleurs, les rendements nets après impôts sont aujourd’hui très faibles.

Les prix ont augmentés dans le neuf, entre autres, car beaucoup de normes se sont imposées à la construction (normes thermiques, normes pour l'accessibilité…). Ces normes surenchérissent les coûts pour les propriétaires tout en diminuant les rendements, les loyers n’augmentant pas pour autant.

Toutes ces raisons expliquent que les investissements locatifs dans le neuf comme dans l’ancien aient chuté ces dernières années.
L’investissement à l’étranger : l’eldorado fiscal

A contrario, l’investissement locatif à l’étranger dans certaines destinations  sélectionnées est un créneau prometteur. En Thaïlande et à Bali, en particulier, des promoteurs alliés a des groupes hôteliers offrent en effet des rendements attractifs de plus de 6% nets et des perspectives de belle plus-value aux investisseurs.


CONTACT

lines